Non Agir pourrait ressembler à Inaction…

wuwei

La subtile différence entre l’art du non-agir et l’oisiveté ou l’inaction pourrait prêter à confusion. Ces deux notions semblent très proches, et pourtant, il n’en est rien. En effet, l’oisiveté est tout sauf un art ! Elle se résume à ne rien faire, et, sans grande surprise, il ne se passe pas grand-chose.

Mais qu’est-ce donc que non agir ?

Comment obtenir un résultat grâce au non-agir : voilà un paradoxe que nous autres, occidentaux, avons du mal à comprendre… Nous qui avons l’habitude de planifier, de dresser des listes de tâches à accomplir et de travailler sans relâche jusqu’à ce que nous ayons atteint le but désiré.

Alors que si nous prenions un peu de recul, la solution se présenterait peut-être d’elle-même…
Tel est le principal enseignement du WU WEI. Autrement dit, c’est l’action pure, issue de notre instinct, de notre nature profonde et de notre sagesse. Agir comme le feraient les animaux : sans délai, avec précision et pertinence. Sans interférence de notre égo ! Juste une présence intense qui nous apprend à nous livrer sans retenue au moment présent.

Se battre, c'est gaspiller ses forces !

Laissez les évènements suivre leur cours, sans vous y opposer ; se contenter d’observer. C’est l’action par le non-agir, le wuwei. Lorsque nous passerons nos journées ainsi, notre vie ressemblera aux plus beaux moments de notre enfance : insouciance, exempte de conflits. Nous oublierons ce qui s’est passé la veille, nous ne nous préoccuperons pas de ce qui aura lieu le lendemain, nous vivrons exclusivement dans le moment présent, libre et heureux. Voilà l’art de vivre, l’esprit du TAO.

Dès que nous vivrons au présent, nous pourrons cesser de nous battre. Celui qui se bat gaspille ses forces, car plus vous donnez de peine pour atteindre un but donné, plus celui-ci nous échappera, et les circonstances adverses se multiplieront afin de nous barrer la route, proportionnellement à notre acharnement.

Quand vous demeurez immobile alors que tout autour de vous se meut, vous n’avez pas atteint un état de calme, car vous continuerez à vous opposer au cours de la vie. Ce n’est que lorsque vous nagez au gré du courant que vous atteindrez un état de calme complet, d’harmonie.

Nous associons volontiers « l’agir » à la force, mais il nous épuise. Le non-agir nous procure de l’énergie. Pour cela, il nous faut cesser de réfléchir !

Prendre du recul, trouver le calme, cesser de réfléchir constamment à tout, laisser le silence s’installer en soi, relativiser, ne pas s’opposer au développement naturel es choses, apprendre à se détendre, ne pas tenter de tout planifier, s’abstenir de caresser des ambitions démesurées, apprendre à se satisfaire de ce que l’on a, éviter la compétition et la rivalité…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X